17 mars 2007

A vos rêves...

avec Mandorle - au commencement des tempsles hommes étaient des arbres et parlaient ARBRE toute parole de matière a son pesant de lumière "A vos rêves"Compagnie Asphodèles
Posté par Fourques à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2007

Proverbe

Quand il fait doux à la saint Patrice, de leur trou sortent les écrevisses. "Un jour qu'on s'était aperçu qu'une brebis avait été volée, Patrick rassembla les gens afin que le coupable se dénonce. Comme personne ne se dénonçait, Patrick enjoignit au mouton de pousser un bêlement depuis le ventre de celui qui l'avait mangé. C'est ce qui arriva. Le coupable se fit pardonner." Willy Bakeroot
Posté par Fourques à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2007

Un haïku qui m'enchante

La porte qui ouvre sur le royaume du haïku révéle un paysage vivant et enchanteur . A peine la porte entre ouverte, le bazar s'illumine avec : déchets floraux-le jardinier sur la réservese décharge Merci Neko. J'aime l'oeil aux aguets de Neko .Vous passerez des moments enchanteurs en sa compagnieen cliquant sur Chichin.
Posté par Fourques à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2007

Proverbe du jour

Quand mars bien mouillé sera, beaucoup de fruits cueilleras.
Posté par Fourques à 14:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mars 2007

Le cul du paon...

Le cul du paonne serait-il pas une des multiples portes du Bazar ? Je me réjouis d'ouvrir avec vous les multiples portes du Bazar....
Posté par Fourques à 13:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mars 2007

Etre aux anges...

Fin d'hiver-j'entre ouvre la porte du Bazar Ce matin dans ma boîte aux lettres un message d'Annie : " ...merci pour la violette blanche, j'adore les violettestu me trouves la même en violet et avec le parfum... et je suis aux anges.bises " Voilà donc pour Annie: Annie, accepterais-tu une pivoine même si elle n'est  pas violette ? Tout juste en fleur :
Posté par Fourques à 13:10 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 mars 2007

Le Bazar...

***ll suffit de frapper  pour voir la porte s'ouvrir.Il suffit de frapper  pour voir que la porte était ouverte.Il suffit de frapper pour voir qu'il n'y avait pas de porte.Le gardien du Bazar *
Posté par Fourques à 13:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]